L'importance de maîtriser ses pensées - HypnoForm.fr

Développement personnel

L’importance de maîtriser ses pensées

on

Saviez-vous que nous avions 60 000 pensées par jour et selon Marci SHIMOFF, 80 % serait d’origine négative ?

Aujourd’hui, nous allons voir en quoi il est important de maîtriser ses pensées et quelle méthode vous pouvez employer.

La pensée est la première étape du processus de création !

Commençons par le commencement 😉

Pendant la semaine de silence dans le Cantal, je faisais au minimum cinq sessions, d’une heure à une heure trente de méditation par jour. J’en avais jamais fait, enfin…je pratique l’auto hypnose tous les jours mais c’est différent dans le sens où je fais l’auto hypnose en visualisant mes objectifs comme déjà réalisés, comme ci je les avais déjà atteints. En revanche, faire le vide dans mon esprit, je ne l’avais jamais pratiqué, du moins assidument. Alors les premières sessions ont été un dur combat, d’où l’importance du mentor (cliquez ici).

J’avais lu qu’il fallait se concentrer sur la respiration alors je me concentrais sur ma respiration. Sur l’air qui frottait le nez en entrant puis en sortant mais les pensées continuaient. Alors je m’allongeais (j’étais d’abord assis en tailleur comme dans les films) et là c’était encore pire, alors je me remettais en tailleur (pour moi c’est la meilleur posture) mais je n’arrivais toujours pas à me concentrer et cela pendant les deux premiers jours. L’esprit s’accrochait à la moindre idée et rebondissait sur une autre pensée et de fil en aiguille partait dans tous les sens. C’était parfois cocasse et surtout incroyable. J’avais la chance d’être pleinement conscient du pouvoir de mon imagination qui est, comme la votre, illimitée. En effet, votre esprit est comme un jeune cheval fougueux, il va vers tout ce qu’il l’attire sans limite, tout est possible dans votre esprit, il n’a aucune limite.

De plus, une des particularités de votre esprit est de se renforcer sur ce sur quoi vous vous centrer dans la vie de tous les jours. Par chance, je suis passionné du développement personnel, donc mon esprit vagabonde majoritairement en lien avec ce sujet. En revanche, si vous avez le malheur  de vous centrer sur les problèmes de votre vie, ne vous inquiétez pas, votre esprit va en trouver un tas d’autres ! C’est un des pouvoirs de notre cerveau, nous donner des réponses à ce qui nous paraît important. Mais lui ne fait pas la différence entre ce qui est bon pour nous ou mauvais, il fait c’est tout !  Par ailleurs, le célèbre biologiste Bruce LIPTON dans Biologie des croyances, insiste sur l’incroyable pouvoir de l’esprit sur le corps car ces capteurs seraient sur chaque cellules. Si vous pensez que vous êtes malades ou que vous allez bientôt être malade alors votre esprit cherchera à répondre à cet « ordre » inconscient et pourra trouver des maladies.

C’est pourquoi, je pourrai dire, qu‘il est vital de maîtriser son esprit.

Pour en revenir à la méditation, ce n’est qu’à partir du troisième jour que je me suis rappelé que certaines pratiques de méditation avaient recours au mantra (une petite phrase que l’on se répète en boucle sur l’expiration). Je me répétais « je me concentre-je me concentre ». Bref c’était mieux mais pas encore tout à fait ça. Alors je me suis rappelé d’une question apprise pendant ma formation à l’Institut des Neurosciences Appliquées (INA) pour rompre le pattern. Cette question est « quelle sera l’origine de ma prochaine pensée ? » (vous verrez quelques lignes plus tard les origines de cette découverte ;-)). Alors je recherchais l’origine de ma prochaine pensée. Résultat:  blackout, on crée un vide total dans l’esprit en très peu de temps.

Pour la petite anecdote, l’histoire veut que ce sont des étudiants de médecine, ivres, qui auraient découvert cette méthode. En effet, lors d’une soirée arrosée, un étudiant en médecine avait les clés de la salle d’IRM. Il a eu l’idée, avec l’aide de deux camarades, de jouer avec la belle machine. Seize photographies IRM plus tard, dans le bureau du proviseur, les étudiants étaient au bord de l’exclusion. A ce moment, le professeur de neurologie serait arrivé en s’écriant « comment avez-vous fait ? ». En effet, un enregistrement correspondait à celle de cerveau d’un moine plongé en méditation profonde. Après avoir négocié leur maintient dans l’université, les étudiants révélaient qu’ils souhaitaient simplement voir ce qui se passe dans le cerveau lorsqu’il recherche l’origine de sa prochaine pensée…. Comme quoi les découvertes scientifiques…

Quelle que soit l’origine de cette découverte, cette phrase est la meilleure (selon moi) pour couper le flux de pensées. En effet, le mental se perd à essayer de répondre à cette question, faites le test et redites moi.  Dès que vous voulez couper votre flux de pensées, posez-vous la question « quelle sera l’origine de ma prochaine pensée ». Vous pouvez aussi faire le test avec la question « à quand s’arrête le moment présent », vous obtenez le même résultat. Bref, dès que je me pose cette question et essaie vraiment d’y répondre, je sens mes muscles du visage se détendre, impressionnant. Ainsi, en très peu de temps, je trouvais de plus grandes phases de silence dans mon esprit. Le calme commençait à se dégager et je commençais enfin à apprécier la méditation.

A partir de ce moment, j’ai pu commencer à observer les pensées, moins nombreuses, qui passaient à travers mon esprit. Selon la pratique, il ne fallait pas les juger, juste les observer, les entendre et puis ramener son attention à la respiration.

Les pensées stabilisées, je pouvais passer au niveau supérieur qui consistait à mettre en place l’enseignement de l’effort juste enseigné par Bouddha, c’est-à-dire :

  1. L’effort d’empêcher les états d’esprits malsains d’apparaître
  2. L’effort de supprimer les états d’esprits malsains qui sont déjà apparus
  3. L’effort de susciter les esprits saints qui ne sont pas encore apparus
  4. L’effort d’accroître et perfectionner les esprits saints qui sont apparus

 

Bouddha disait que nous sommes ce que nous pensons. Si on adopte sa théorie, alors on comprend l’importance de remplir notre tête de pensées saines et positives. Et que vous adoptiez son point de vue ou non, vous remplir de pensées positives vous mettra certainement dans une meilleure énergie que les pensées noires.

C’est un des points que j’ai compris lors de mes séances de méditation. Si votre première pensée est négative et si vous ne faites pas l’effort de rectifier cette pensée, alors la seconde sera elle aussi négative et la troisième aussi et ainsi de suite… Alors que si votre première pensée est positive, il y a de fortes chances que la suite soit aussi positive. Au passage, comme Bruce LIPTON, je pense qu’il y a trop de personnes déçues de la pensée positive, loi d’attraction etc… La raison est simple, penser positif sans résoudre les problèmes est se bercer dans l’illusion. Pensez positif, voyez le bon coté des choses et passez à l’action !

C’est d’ailleurs ce que vous pouvez intégrer dans votre méditation. Lorsque votre esprit devient calme, apaisé et serein, outre le fait que vous pouvez vous amuser à reconnaître les différentes sensations, il est maintenant temps de vous concentrer sur votre objectif. Pour paraphraser le Docteur Deepack CHOPRA, lorsque l’esprit est calme et que vous lui donnez un objectif, c’est comme ci vous lanciez un caillou dans un lac calme où l’eau dort, l’onde va se rependre jusqu’au bord du lac alors que lorsque votre esprit est agité, c’est comme ci vous jetiez un building dans un océan enchaîné, cela ne changerait strictement rien.

Et si nous sommes ce que nous pensons, il va être temps de comprendre l’importance de maîtriser vos pensées et décider de qui vous voulez devenir.

A partir de maintenant, dès qu’une pensée négative arrive, chassez-la et remplacez là immédiatement par une pensée positive d’un comportement, que vous voulez voir apparaître. Par exemple, « je ne vais pas y arriver, je manque de confiance en moi » remplacer là par « je mets tout en place pour y arriver, ma confiance s’améliore de jour en jour ». Vous pouvez même tenir un journal, noter les phrases négatives, écrire la positive et rayer la négative. Puis répétez l’affirmation positive en boucle jusqu’à créer un nouvel automatisme. Votre « cerveau », votre inconscient, doit comprendre ce que vous voulez vraiment et remplacer les musiques démodées de son Jukebox.

C’est important de remplacer la pensées négatives et non de simplement la supprimer. En effet, la nature ayant horreur du vide, vous remplacerez inconsciemment cette pensée. Notre esprit est comme un jardin: si vous ne l’entretenez pas, si vous n’y semez pas des bonnes graines alors les mauvaises herbes pousseront. D’où l’expression « nous récoltons ce que nous semons », alors semez, semez et semez encore des objectifs positifs et défrichez le négatif.

Prenez du temps pour vous, du temps pour vous baigner d’émotions positives qui vont elles mêmes influencer votre neurochimie et vous donner l’énergie nécessaire. J’en parle dans cette vidéo. Une personne m’a dit un jour que si dans certaines religions il y avait cinq prières par jour c’était parce que nos cinq sens étaient satisfaits au fil de la journée. Par conséquent il y aurait cinq prières pour se rappeler notre sixième sens, l’émotion. Sens que l’on développe d’ailleurs en premier pendant notre vie intra-utérine…On en reparle plus tard 😉

En attendant prenez du temps pour vous, du temps à maîtriser et orienter vos pensées !

Défi pour vous: 

Et oui, c’est bien de lire, de comprendre les concepts mais la connaissance vient de l’expérience, tout le reste n’est que de l’information (Albert Einstein).

  1. Soyez, pendant toute la semaine, attentif à vos pensées, notez les négatives et remplacez les par des positives. Si c’est trop dur pour vous, commencez par une heure par jour.
  2. Prenez 15 minutes, au minimum, par jour à méditer, faire le vide dans votre esprit.
  3. Dès que l’esprit est calme, visualisez votre objectif comme atteint et faites montez le sentiment de gratitude de l’avoir atteint (je traiterai cela du point de vue quantique dans un prochain article).

Amusez-vous bien à cultiver votre jardin 😉

 

Si vous pensez que cet article peut-être utile à une personne de votre entourage alors sentez-vous libre de le partager 😉 

About Pierre

Praticien en Hypnose & Coach spécialisé en Neurosciences - Membre de l'Equipe de France de Savate Boxe Française 2014 & 2015

    Recommended for you